harnacher la seine

Maryam Arif (CRI), Cynthia de Souza (Frateli), Karolina Ladino Puerto (U Tadeo), Jacob Scherba (Harvard), Stephanie Ying (Harvard)

 
 
 

La Seine fait partie des sites plus beaux de Paris, et notre projet vise à tirer parti de la puissance qui repose juste au dessous de la surface de ce fleuve majestueux. Inspirés par le mécanisme de l’enzyme ATP-synthase, nous proposons l’installation de turbines hydroéléctriques cinétiques au fond de la Seine pour créer une source d’éléctricité renouvelable. 

 
Screen Shot 2017-09-26 at 10.42.58 PM.png

Cette éléctricité serait utilisée afin de pourvoir aux besoins en énergie du réseau souterrain de la RATP, partie vitale de la vie parisienne utilisée par plus de 1,5 milliard de personnes chaque année. France a une longue histoire d’ implication dans les énergies renouvelables, et alors que beaucoup de villes ont installé de telles turbines dans leurs cours d’eau, notre proposition est la première à connecter cette énergie à un système de transport public. 

Screen Shot 2017-09-12 at 10.23.18 PM.png

Fl’eau promet d’avoir un impact positif sur une partie critique du transport de Paris en fournissant une source d’énergie durable, ainsi créant des emplois et recentrant la production de l’énergie dans la ville de Paris elle-même.

 

Relevant SDGs